Bandes dessinées 3

Ces bandes dessinées ont été créées par des membres de deviantart tels que natnattos, athew, Omtn_DNfanzZ, applepie1989, Ayumi lemura, Irvinis…

Traduction : Sam

1 2 3

1 2 3

0 Comments

Galerie gifs hot

0 Comments

Gifs 1

2


2

0 Comments

Gifs 2

1 2

 

 

1 2

 

0 Comments

French K/S : News 14

Bonjour à tous et à toutes !

Pour cette quatorzième mise à jour, French K/S vous apporte plein de nouveautés. La section des fanfictions est toujours quotidiennement mise à jour. Je vous conseille donc fortement de regarder régulièrement l’état d’avancement des fanfictions et les nouvelles apparitions dans chacune des catégories d’auteurs. Vous pourrez ainsi constater que des modifications sont apparues dans la section Divers et Chez Sam.

La catégorie Galerie a été encore mise à jour puisque vous retrouverez de nouvelles images dans la sous-section de Kirk, Spock et Spock et Kirk. Ainsi que dans celle des fanarts et fanarts hot. La catégorie des avatars a également été mise à jour dans la sous-section Kirk et Spock, ainsi que la section des wallpapers de Kirk.

Deux nouvelles bandes-dessinées ont été traduites et postée dans la catégorie du même nom.

La catégorie Analyses a été mise à jour avec l’ajout d’une autre nouvelle section : Captain Sam’ Logs. Il s’agit d’un petit coin de lecture personnel que je partage avec sur toutes mes lectures concernant le slash K/S. N’hésitez pas à aller y jeter un oeil et à lire certaines des études mises à disposition pour en discuter tous ensemble !

La sous-section des produits dérivés dans la catégorie extrapolation compte elle aussi quelques ajouts.

Il reste toujours 10 exemplaires du fanzine à disposition mais 3 sont en cours de commande ! Ce qui en laissera 7 tout au plus, les stocks s’épuisent…. N’attendez pas longtemps pour commander le votre ! Les exemplaires dont la pagination est peu visible se comptent toujours au nombre de 4. Je vous rappelle que pour ces exemplaires pas très bien massicotés, le contenu est intact mais la numérotation des pages est à peine visible voire parfois illisible. Pour ces exemplaires là, les frais de port vous seront offerts. Les commandes envoyées sont toutes des commandes normales, mais si vous désirez économiser les frais de port pour un problème de lisibilité de numérotation des pages qui ne vous dérange pas, faites le savoir lors de votre commande !

Enfin, sachez que le forum compte actuellement 104 membres et plus de 4024 messages. J’attire votre attention sur le fait qu’une chatbox a été installée sur le forum afin de pouvoir discuter plus librement et qu’une carte géographique des membres du forum est également mise à votre disposition (voir le topic dédié). Cela nous permet de pouvoir nous situer dans ce vaste monde et pourquoi pas envisager des IRL pour ceux et celles qui le souhaitent ! J’ai également fait un appel à traduction pour poster quelques articles traduits sur le site, si vous êtes intéressé n’hésitez pas à me contacter. La section RPG est toujours ouverte sur le forum. Chacun peut venir y jouer le personnage masculin qu’il préfère dans l’univers de Star Trek. Sachez que vous pouvez jouer autant de Kirk ou de Spock que vous le désirez. Il suffit seulement de trouver un partenaire de jeu. Venez donc vous essayer, vous n’y résisterez pas !

Je vous souhaite un agréable voyage à notre bord et espère vous retrouver toujours plus nombreux !

Live Long and Prosper.

Sam

1 Comment

Kirk wallpapers

0 Comments

Captain Sam’ Logs

Bienvenue dans ce petit recoin de la galaxie K/S, réservé exclusivement à la bibliothèque slash personnelle que j’aimerais partager avec vous…
Je vous présenterai ici les différents ouvrages que j’ai la chance de pouvoir me procurer sur le slash K/S, majoritairement (voire exclusivement ?) anglophones, et les impressions que ces petites perles m’ont laissées.
Si vous avez été amené à lire des ouvrages, articles, thèses et autres sur le sujet qui ne figurent pas parmi les oeuvres présentées, je vous invite à en parler ici même et à partager vos avis et critiques avec nous !
Bonne lecture à bord,

Live Long and Proper
Capitaine Sam

 

One index finger on the mouse scroll bar and the other on my clit

Voici le nom étrange et percutant de la thèse de Kelly Simca Boyd, datant de 2001 pour un volume de 166 pages annexes incluses, signifiant littéralement « Un index sur le curseur de la souris et l’autre sur mon clitoris ». Vous pouvez la télécharger gratuitement sur le site Simon Fraser Université. L’oeuvre retrace le point de vue des écrivains de fanfictions slash sur la pornographie, la censure, le féminisme et les risques liés. Dans sa thèse, l’écrivain a pris contact avec différents auteurs de fanfictions slash K/S, bien souvent les tous premiers écrivains de l’époque, et nous propose ainsi la genèse et un historique non exclusif de la prolifération des fanfics K/S dans le monde. Cette thèse est très intéressante à lire car elle apporte des éléments pionniers de l’univers K/S. Pour n’en citer que quelque uns afin d’illustrer ma présentation, l’auteure nous apprend ainsi que la première étude académique du genre a été écrite par Joanna Russ dans un essai de 1985 « Another Addict raves about K/S », publié dans le fanzine anglais Home#8. Cet essai sera suivi l’année suivante par un article intitulé « Romantic Myth, transcendence and ST Zines » de Patricia Frazer, Lamb et Diana L.Veith. Plusieurs articles/essais/études se succèdent les années suivantes et l’auteure dessine ainsi une magnifique bibliographie retraçant la construction du tout premier fandom slash sur Kirk et Spock. Plus qu’un simple listing des oeuvres sur le sujet (ce qui est déjà en soi une véritable source de richesse pour les explorateurs du K/S comme moi), elle nous offre une étude sociologique sur les auteurs de fanfictions (à travers un questionnaire élaboré par ses soins, nous apprenons ainsi que les auteurs/lecteurs de fanfictions K/S regroupent 95% de femmes, 47% de 18/29 ans, 52% étant bi/homo – là, je vois certains haussement de sourcils – 68% d’américains et j’en passe…). Cette thèse regroupe également les différentes représentations du slash K/S que peuvent avoir à la fois les auteurs des premières fanfictions du genre, mais également les points de vue des académiciens en la matière. Des interprétations politiques et sociales en passant par la simple écriture érotique comme émancipation jusqu’aux débats entre l’érotisme et la pornographie, Kelly Simca Boyd nous relate les différents enjeux derrière ce phénomène ayant pris racine dans les années 60/70. C’est tout un recueil des différentes perceptions du genre que nous offre l’auteure et dans lequel chacun reconnaîtra sa propre inspiration. Je citerai pour ma part l’une des réponses apportées au questionnaire de l’auteure et qui illustre parfaitement ma propre vision de l’écriture K/S : « When I’m writing slash, I’m writing about Love – in its purest form » (p81). Sachant que l’oeuvre date de  2001, il est plus que probable que certaines données et représentations du slash K/S ne soient plus à jour. J’aime voir dans cette thèse le prémisse d’une étude plus poussée et plus contemporaine (la dernière étude en ma possession datant de 2011). Je vous invite à la lire et par là même à remplir un questionnaire traduit et mis en ligne  à cette adresse afin d’établir une nouvelle typographie sociologique des fans K/S francophones !

 

The Context of Intimacy : Della Van Hise and Her Interpretative Community

Le titre cité ci-dessus représente le chapitre 5 de l’oeuvre d’Elizabeth Woledge, intitulé « Intimacy between men in modern women’s writing » (l’intimité entre hommes dans la littérature féministe moderne), écrit en août 2005. Vous pouvez télécharger gratuitement ce chapitre, ainsi que le reste de l’oeuvre, sur le site de l’University of Chester. Comme le titre l’indique, l’auteure analyse ici la construction de ce qu’elle nomme l’ « intimatopic » (l’intimité comme sujet d’étude) à travers le slash K/S et la perception de ces auteurs et lecteurs. Elle définit ici l’écriture de fanfiction comme un genre littéraire d’émancipation d’un univers de base dont les personnages sont reconceptualisés dans l’intérêt des fans (« K/S fictions re-encodes its source material »). Alors que des écrivains comme Henry Jenkins (qui analyse le K/S comme une critique moderne de la masculinité), Camille Bacon Smith (K/S analysé comme catharsis de souffrances émotionnelles réelles), ou Constance Penley (K/S comme représentation d’une utopie féministe), l’auteure se distingue des deux approches académiques générales concernant le K/S (pornographique ou romantique) pour nous proposer une 3ème forme d’analyse : celle d’un slash tiré de la construction d’une Intimité ambigüe entre hommes. Son analyse est, à mon sens, la plus juste et la plus précise sur ce qui a créé le slash K/S et qui l’anime encore aujourd’hui. Son étude se base sur l’appropriation et le réencodage d’un univers/personnages/relations et qui se cristallise par la profonde connexion entre amour, amitié et intimité (qui se révèle être la définition du terme vulcain T’hy’la créé par Gene Roddenberry pour désigner la relation entre Kirk et Spock). Ainsi, la relation amicale entre Kirk et Spock est indissociable du slash K/S. En somme, la représentation féminine idéale de l’amour percevant les amants comme étant également des meilleurs amis (Mary, auteure de fics, dans K/S Press : « The most important factor in the K/S sexual relationship is the K/S friendship »). Le plus grand intérêt des fans se concentrerait majoritairement sur la façon dont l’amitié se développe en amour à partir d’un contexte mettant en scène des codes gestuels ambigüs : ces « casuals touches », « eye contact » qui connotent une grande proximité physique doublée d’une dépendance émotionnelle forte entre les deux personnages (tout ce qui relève du partage des émotions et sentiments et qui possède un fort potentiel d’interprétation romantique). Par ce biais, l’auteure s’attache à démontrer que les fans K/S n’inventent pas un univers à côté de celui créé par G. Roddenberry mais qu’ils l’interprètent à partir d’éléments existants qui permettent de le faire. La relation érotique au sens du slash K/S se construit ainsi sur une relation amicale établie et la mise en scène d’une relation sexuellement consommée représente l’exploration à un niveau plus profond d’une intimité réciproque et exclusive (les fusions mentales entre Kirk et Spock comme unité de corps et d’esprit, l’isolation sociale entre hommes sur le vaisseau, les romances féminines brèves et sans lendemain….). Face à l’essor de cette interprétation de la relation K/S, l’auteure nous apprend que le créateur de la franchise lui-même finit par placer une telle relation comme l’essence de toute son oeuvre : « I definitely designed it as a love relationship. And I hope that for men [...] who have been afraid of such relationship [...] that they (Kirk and Spock) would encourage them to be able to feel love and affection, true affection [...] friendship and deep respect » (G. Roddenberry, 1975) et que cette « profound relationship [...] a love relationship [...] could be considered the essence of Star Trek » (G. Roddenberry, 1991). Enfin, l’auteure finit par se pencher sur la réédition du roman Killing Time de Della Van Hise, écrivain à la fois de romans Star Trek officiels (=canons) et de fanfictions slash K/S, dont la première édition fut stoppée après que la Paramount fut interpellée par un lecteur informant que l’auteure était impliquée dans l’écriture d’histoires slash. Le roman fut au final peu modifié et seules quelques indications de contacts physiques furent enlevées, témoignant de la vision étroite de la relation romantique entre deux personnages purement caractérisée par des gestes physiques d’affection (une main sur une épaule, un bras…). L’auteure de cette oeuvre nous offre une vision qui pour moi sonne comme la plus juste et la plus respectueuse de ce que je pense du K/S et de ce que je peux déceler chez la plupart des auteurs et lecteurs de ces histoires. Elle ne peut bien entendu s’appliquer à toutes les fanfictions K/S mais à une très grande majorité, c’est certain. Le questionnaire utilisé dans son étude a été traduit et est disponible à cette adresse pour ceux qui veulent participer à une étude des fans francophones ! Je finirai mon commentaire par quelques citations de l’auteure empruntées à des morceaux de fanfictions K/S que je trouve magnifiques et qui méritent d’être partagées dans leur langue maternelle :

« He calls my name, breathlessly. I grasp his shoulders moving against him. This is the logical extension of everything we are. It is, on a deeper lever, the same rhythm with which for years we have walked ships’ corridors at night. Or the way we moved, pacing each other, on Organia. » (S.R. Benjamin, LeMatya Lessons)

« From the beginning, Spock had given him loyalty and devotion that surpassed what duty and his Starfleet oath required. Kirk had blindly thought it was because they were friends as well as a team. But thinking back on it now, he realised just how much Spock did for him. How protective he was, how willing to do anything Kirk wanted. How many times had he shielded Kirk with his mind, with his body ? How many times had he stood up for his captain, even against Starfleet ? What could it be but love ? » (Deanna Gray)

The Strange Case of Female Cross-Voyeurs ?

Cette thèse écrite par Carola Katharina Bauer est l’une des études les plus récentes parlant du slash K/S. Vous pouvez commander son livre sur le site anglais d’Amazon pour la somme de 48.55 euros (127 pages, annexes incluses). L’oeuvre s’attache à étudier le monde du slash et du Boy’s Love (yaoi au Japon) dans sa globalité et plus particulièrement les différentes études qui ont été menées sur le sujet. Elle constitue en elle-même un genre de méta-narration des débats et thèses déjà publiées depuis les années 1970. Le thème du slash K/S apparaît dans cette oeuvre à partir du chapitre 4 dédié aux débats sur la communauté des écrivains/lecteurs de fanfictions slash. Bien que l’auteure repasse par la case départ du développement du K&S (amitié) au K/S (amour) et de son expansion sur le web (blogs, forums, RPG, sites de fanfictions comme celui moins connu d’Adultfanfiction.net…), elle se penche surtout sur les études menées sur les fanfictions slash et le besoin d’étiqueter et de comprendre les femmes écrivant et lisant ce genre de fiction. Trois périodes semblent se dessiner dans ses recherches : celle des années 1970 à 1980 avec des auteurs comme Joanna Russ (« Pornography by Women for Women, with Love » 1985), Patricia Frazer Lamb et Diana Verth (« Romantic Myth, transcendence and Star Trek zines » 1986), incrivant le K/S dans un contexte politique de combat contre les violences sexuelles faites aux femmes. Le K/S est ici étudié comme un mécanisme de substitution de la propre sexualité féminine sublimée (Spock ayant bien souvent des caractéristiques féminines et Kirk représentant l’icône masculine type). Elle s’appuie sur la difficile étude du genre Hurt/Confort des fanfictions slash (violences, sadomasochisme) qui remettent en cause le combat de ces auteurs de distinguer le slash K/S de toute notion pornographique considérée comme masculine. Elle problématise la conception du sexe selon une vision féminine (érotique) qui s’enferme dans sa propre marginalisation, et celle masculine (pornographique) perçue comme dévalorisante et intolérante vis à vis du sexe homme/homme apprécié des femmes. La seconde période englobe les années 1980 à 1990 avec des écrivains tels qu’Henry Jenkins (« Textual Poachers » 1992), Constance Penley et Camille Bacon-Smith et leurs études sur la transformation d’un contexte « homosocial » tel que l’univers de Star Trek et les missions de plusieurs années dans l’espace en un contexte « homosexual » mettant en scène une relation homosexuelle consommée entre Kirk et Spock. Le K/S est considéré ici comme une véritable réécriture (véritable sanctuaire de l’interprétation féministe) permettant l’émancipation des femmes de la vision masculine d’une relation sentimentale et sexuelle (le genre Hurt/Confort des fanfictions permet alors le partage de la souffrance de ces femmes-victimes). Ce système de réappropriation de l’univers Star Trek devenu alors la source de nouveaux débats sur les différences entre la « high literature » (originale) et la « popular literature » (celle des fans, considérée comme inférieure). L’auteure s’attache également à pointer la vision stéréotypée et sexiste des auteures/lecteurs de K/S établie depuis les années 70 comme étant des femmes seules (célibataire, divorcée), souvent au foyer, au physique désavantageux ne permettant pas de relation sentimentale IRL (In Real Life) ou vierge… La troisième période se situe dans les années 2000 jusqu’à aujourd’hui. Malgré le bouleversement opéré par l’arrivée du World Wide Web (net – www) dans le fandom K/S et sa diffusion, très peu d’études ont été menées depuis sur le sujet. L’auteure établit par ce biais le principal problème du statut ambigü des slasheuses (consommatrice/écrivain/auteur de K/S) souffrant d’un enfermement tenace en tant que sous-littérature étrange et perverse.

The Final Frontier is Queer 

Chapitre de P.J Falzone que vous pouvez visualiser sur le site JSTOR. En cours de lecture.

f

f

f

f

f

f

f

f

f

Decoding Desire : From Kirk and Spock to K/S

 D’Elizabeth Woledge (p235 à 250). Vous pouvez le commander sur le site Tandfonline pour la somme de 28 euros. En attente d’achat…

0 Comments

French K/S : News 13

Bonjour à tous et à toutes !

Pour cette treizième mise à jour, French K/S vous apporte plein de nouveautés. La section des fanfictions est toujours quotidiennement mise à jour. Je vous conseille donc fortement de regarder régulièrement l’état d’avancement des fanfictions et les nouvelles apparitions dans chacune des catégories d’auteurs. Vous pourrez ainsi constater que plusieurs fanfictions de plusieurs nouveaux auteurs sont apparues dans la section Divers.

La catégorie Galerie a été encore mise à jour puisque vous retrouverez de nouvelles images dans la sous-section de Kirk et Spock et Kirk. Ainsi que dans celle des fanarts.

La catégorie extrapolation a été mise à jour avec l’ajout d’une autre nouvelle section : Vidéos Alternatives.

Dans la même continuité, la section des scènes cultes a été remplie et compte de nouvelles scènes dans les saisons 1, 2 et 3, ainsi que pour tous les films de la franchise Star Trek comprenant des moments slashs entre Spock et Kirk. Vous avez de quoi vous occuper !

De même, la section des clips a été rafraichie. Les liens morts fonctionnent à nouveaux, des nouveaux clips vous attendent dans la section Star Trek TOS & 2009, Star Trek 2009 (je vous recommande vivement la vidéo « The Test » de Chemical Brothers, une vraie merveille), ainsi qu’une nouvelle section dédiée bien entendu à Star Trek Into Darkness !

Une nouvelle Audiofiction vous attend également dans la rubrique créée à cet effet, dans laquelle Zachary Quinto nous raconte un moment de… profonde intimité avec Kirk ! Elle se nomme « Spork : une histoire d’amour érotique » (attention : pour public averti seulement).

Il reste toujours 10 exemplaires du fanzine à disposition mais 2 sont en cours de commande ! Ce qui en laissera 8 tout au plus, les stocks s’épuisent…. N’attendez pas longtemps pour commander le votre ! Les exemplaires dont la pagination est peu visible se comptent toujours au nombre de 4. Je vous rappelle que pour ces exemplaires pas très bien massicotés, le contenu est intact mais la numérotation des pages est à peine visible voire parfois illisible. Pour ces exemplaires là, les frais de port vous seront offerts. Les commandes envoyées sont toutes des commandes normales, mais si vous désirez économiser les frais de port pour un problème de lisibilité de numérotation des pages qui ne vous dérange pas, faites le savoir lors de votre commande !

Enfin, sachez que le forum compte actuellement 99 membres et plus de 3877 messages. Pas mal de nouveaux arrivants affluent parmi nous, n’hésitez pas à venir les accueillir chaudement ! Bien souvent, de nouveaux amateurs dont l’intérêt à été éveillé par le dernier film de Star Trek, franchement plus slash que le précédent. Je compte sur les fans de K/S pour les accueillir et leur faire découvrir tout ce que cette passion peut apporter ! La section RPG est toujours ouverte sur le forum. Chacun peut venir y jouer le personnage masculin qu’il préfère dans l’univers de Star Trek. Sachez que vous pouvez jouer autant de Kirk ou de Spock que vous le désirez. Il suffit seulement de trouver un partenaire de jeu. Venez donc vous essayer, vous n’y résisterez pas !

Comme promis, cette mise à jour fut plus rapide même si j’ai encore en réserve de quoi alimenter le site… à ce propos, je pense ouvrir une rubrique personnelle dans la catégorie des Analyses. Un peu comme une bibliothèque où je vous présenterai et vous parlerai des thèses et études académiques anglophones que j’ai lues et achetées sur le slash K/S.

Je vous souhaite un agréable voyage à notre bord et espère vous retrouver toujours plus nombreux !

Live Long and Prosper.

Sam

2 Comments

Spork

Voici une courte audiofiction réalisée avec la voix originale de Zachary Quinto (l’acteur jouant Spock dans les films reboot de la franchise Star Tek), mettant en scène Kirk et Spock faisant l’amour sur la passerelle de commande :

 


Télécharger l’épisode audio


Transcription : 

Spock s’avança en direction du siège du Capitaine. Kirk projeta une main en avant afin de réduire la portée des doigts du vulcain.

« Que faites-vous ? »

Alors qu’il accrocha le regard du vulcain, l’un des sourcils de son premier officier scientifique s’arqua de façon évidente. Il avait choisi de franchir une ligne très dangereuse.

« Je pensais que vous répondriez positivement à une telle proposition », expliqua calmement Spock.

Kirk écarquilla les yeux, incertain sur la manière de réagir. Spock se rapprocha et posa ses doigts sur le visage de Kirk.

Kirk était abasourdi.

Glissant doucement, ses doigts l’évaluèrent, consciemment, avec précision. Spock s’agenouilla et plaça ses mains sur sa poitrine, avant de les faire glisser jusqu’à ses genoux dans un désir écrasant. Ses doigts examinateurs voyagèrent jusqu’à ses cuisses. Après un long moment, il leva le regard vers Kirk.

« Je suis toujours ouvert aux suggestions », déclara Spock. En érection sur le siège de commande, Kirk ne fut pas surpris de s’apercevoir qu’il aimait ça.

« Sucez-moi », fit remarquer Kirk d’une voix plaintive.

Spock ne requit certainement pas de plus amples explications. Inclinant la tête, il commença à sucer son gland. Faisant glisser ses lèvres, de façon répétée, sur toute la longueur de l’objet de son instrumentation. Kirk laissa son corps s’enfoncer un peu plus dans le siège. Contre toute attente, Spock gémissait. Sa langue encerclant la surface avec une légère pression. Les doigts de Kirk s’enfoncèrent dans les accoudoires du siège de commande.

« Mon dieu. »

Un éclat sauvage dans le regard, la tête pendant en arrière, Kirk se vida en une énorme explosion.

« Oui. OUI. »

La lèvre inférieure gonflée, Spock le regarda. Cela était difficile à dire, mais il était possible qu’il soit satisfait.

Spock n’en avait pas fini. Il se leva soudainement.

« Gngngfnferrrrnrrfgggg! »

Kirk fut plus que confus.

« Quoi ? »

Spock fut obligé d’avaler.

« Hors du siège », commanda-t-il.

Ce fut tout ce dont eut besoin Kirk. Il se leva brutalement, stoique, regardant Spock pour rencontrer son regard. Celui-ci fixa un regard profond et empli de frustration sur lui. Tendant la main, il enveloppa le bras droit de Kirk entre ses doigts.

« J’ai besoin », confessa le vulcain.

Kirk acquiesça. Il se pencha, s’offrant lui-même. Spock le pénétra. Une pression. De la chaleur. Les yeux de Kirk papillonnèrent et commençèrent à se lever vers le ciel.

« Oui, oui ! » »

Le vulcain le martela, implacablement. Les gémissements de Kirk augmentant au fur et à mesure que Spock glisser en lui et hors de lui. Spock haleta, la tête rejetée en arrière et les yeux à demi clos. Le torrent de plasma volcanique fermement contenu explosa en un puissant rugissement, le renversant presque en arrière.

La respiration difficile mais régulière, Kirk se rassit sur le siège de commande. Spock s’assit à ses côtés. Ils se fixèrent. Tout était allé si vite. Kirk enlaça Spock et ils s’embrassèrent. Kirk posa finalement la question qui ne pouvait être évitée.

« Que se passe-t-il ? »

« Je vous aime », répondit doucement Spock.

 

Version Originale :

Spock moved toward the command chair. Kirk thrust out a hand to restrain the reaching fingers. “What are you doing?” As he met the Vulcan’s gaze, one of the science officer’s eyebrows rose prominently. He had chosen to cross a very dangerous line. “I thought you’d respond positively to such an offer,” Spock explained calmly. Kirk goggled up at him, unsure how to react. Spock moved closer and placed his fingers against Kirk’s face. Kirk was stunned.

Working his way downward, his fingers appraised, knowingly, precisely. Spock knelt and placed his hands on his chest, driven to his knees by an overwhelming desire. His examining fingers had traveled as far as his thighs. After a long moment he looked up at Kirk. “I am always open to suggestions,” Spock declared. Erect in the command chair, Kirk was not surprised to find that he was enjoying himself. “Suck me,” Kirk opined plaintively.

Spock certainly did not require additional explication. Tilting his head, he began sucking on his cock. His mouth moved, sliding repeatedly along the length of his instrumentation. Kirk let himself slide a little lower in the chair. Unexpectedly, Spock was groaning. His tongue encircled the pressure-sensitive surface. Kirk’s fingers tightened on the arms of the command chair. “Oh god.”

Eyes wild, head lolling, Kirk unloaded a massive burst. “Yes. YES.”

His lower lip swollen, Spock looked up at him. It was difficult to tell, but it was possible that he was pleased.

Spock wasn’t finished. Abruptly he stood up. “Gngngfnferrrrnrrfgggg!” Kirk was more than slightly confused. “What?” Spock was forced to swallow. “Out of the chair,” he commanded. That was all Kirk needed. Abruptly he stood up straight, looking up at him and meeting his gaze. Spock stared back at him, hard and frustrated beyond measure. Reaching out, he wrapped his fingers around Kirk’s upper right arm. “I need,” the Vulcan confessed.

Kirk nodded. Bending over, he readied himself. Spock tore into him. Pressure. Heat. Kirk’s eyes fluttered and started to roll back into his head. “Yes, yes!” The Vulcan pounded him relentlessly. Kirk’s moaning increased exponentially as Spock slid in and out of his ass. Spock gasped, head thrown back and eyes half closed. The torrent of tightly contained tornadic plasma that roared forth nearly sent him toppling backward.

Breathing hard but evenly, Kirk settled back down in the command chair. Spock sat beside him. They locked eyes. It had all happened so fast. Kirk put both arms around him, and they kissed. Kirk finally asked the question that could not be avoided. “What is happening here?” “I love you,” Spock replied softly.

 

Source

0 Comments

The lost Episode

Star Trek : L’épisode égaré

Star Trek : l’épisode égaré est une audiofic créée par une ou plusieurs personnes anonymes. Il a été visionné durant le « Dr. Demento Show » dans le début des années 1990.
Star Trek : l’épisode égaré représente ce que les ingénieurs du son appellent un « razortape ». Il s’agit d’une composition de plusieurs courts extraits provenant de différents épisodes de Star Trek : la série originale, mixés ensemble pour créer un « épisode égaré » dans lequel le Capitaine Kirk et Spock deviennent amants. Sont joints des extraits sonores de Scotty, apparemment impliqué dans ces manigances érotiques.

Cet épisode a été commenté en janvier 2000 sur « The K/S Press » (une revue de lettres écrites par des fans qui dure depuis très longtemps spécialement sur l’univers K/S) : « Depuis plusieurs années, une bande audio circule dans le fandom K/S, une compilation de lignes et de bribes tirées des épisodes de la série, mises ensemble pour former un ensemble fascinant. Elle existe sous différentes formes, certaines incluant Scotty, d’autres l’excluant, et sont montées de différentes manières. Nous avons fait passé la bande durant la première rencontre K/S Press à « Shore Leave », il y a trois ans de cela. »

 

 

 

Télécharger l’épisode audio

 
Voici la transcRiption en français :

  • Musique d’ouverture du thème musical original de Star Trek
  • K (Kirk): « Journal de Bord du Capitaine : Mission de ramassage de spécimens sur la planète Alpha 177″ (The Enemy Within)
  • K: « Mr. Spock est plus fort qu’un être humain ordinaire. Eveillé, son incroyable force physique peut tuer, mais c’est un risque que je dois prendre. » (This Side of Paradise)
  • Effet sonore de porte qui s’ouvre.
  • K: « Quelque chose vous tracasse Mr. Spock ? » (What Are Little Girls Made Of)
  • S (Spock): « Je dirais que je n’ai pas totalement apprécié de servir aux côtés des humains. Je trouve leur émotions stupides et illogiques constamment irritantes. » (Day of the Dove)
  • K: « Contrairement à vous, nous autres humains sommes emplis d’émotions imprévisibles. » (What Are Little Girls Made Of)
  • S: « L’amour, la tendresse … » (The Enemy Within)
  • K: « Oui, oui … »
  • S: « Si je parais insensible à ce que vous traversez, Capitaine, comprenez que c’est ma façon d’être. » (The Enemy Within)
  • (musique romantique)
  • K: « N’ayez pas peur, voici ma main, prenez-la. » (The Enemy Within)
  • S: « Vous êtes magnifique, plus beau que n’importe quel rêve sur la beauté dont j’ai pu rêver. » (All Our Yesterdays)
  • K: « Où voulez-vous en venir Mr. Spock? » (The Enemy Within)
  • S: « Je vous aime. Je peux vous aimer. » (This Side of Paradise)
  • K: « Embrassez-moi. » (What Are Little Girls Made Of)
  • Musique qui, hum, s’intensifie, suivi d’un bruit de fermeture éclair qu’on descend (ou qu’on remonte).
  • K: « Vous avez perdu la tête ? » (This Side of Paradise)
  • S: « Cette perspective vous apparaissez plutôt attirante il y a un instant. » (All Our Yesterdays)
  • K: « Vous ne voulez pas vraiment me faire mal, n’est-ce pas. Eloignez cette chose. » (All Our Yesterdays)
  • S: « Non, je ne pense pas. » (This Side of Paradise)
  • K: « Non…Je… ne peux… » (This Side of Paradise)
  • S: « …C’est rapide et sans douleur… » (The Enemy Within)
  • K: *cri*
  • S: “Entrée effectuée par l’officier en second Spock… » (The Enemy Within)
  • K: *cri*
  • K: « Il est possible que nous soyons passés par le mauvais point d’entrée. » (What Are Little Girls Made Of)
  • S: « Oui, très bien, Capitaine. » (What Are Little Girls Made Of)
  • K: « Essayez encore. » (Miri)
  • S: « Si vous le désirez. » (All Our Yesterdays)
  • K: « Qu’est-ce que vous attendez, vite ! » (All Our Yesterdays)
  • S: « Veuillez excusez mon intrusion, Capitaine. » (The Enemy Within)
  • K: *cri*
  • K: « Enterrez la hache de guerre. » (Day of the Dove)
  • S: « Un choix de termes approprié, Capitaine. » (Day of the Dove)
  • K: *cri*
  • (les portes s’ouvrent)
  • Scotty: « Achhh – Enlevez vos mains vulcaines de là. Juste – Eloignez-les ! Espèce de bâtard au sang vert ! » (Day of the Dove)
  • K: « Scotty…non, attendez ! » (Day of the Dove)
  • Scotty: « Vous allez bien, Capitaine ? » (The Enemy Within)
  • K: « Ca va. Juste un peu étourdi. » (The Enemy Within)
  • K: « Je dois le ramener…à l’intérieur de moi. Je ne peux pas vivre sans lui. Je ne veux pas le reprendre. Il est tel un animal, brute et sans aucune réflexion. » (The Enemy Within)
  • Scotty: « Laissez-moi vous donner la main. » (The Enemy Within)
  • Effet sonore : fermeture éclair qu’on défait encore une fois.
  • Scotty: « Cette chose ne pourra aller nulle part ! » (Day of the Dove)
  • S: « Vous n’avez pas encore expliqué la nature de cette chose. » (This Side of Paradise)
  • Scotty: « C’est un projectile, en distorsion 9 ! » (Day of the Dove)
  • K: « Descendez – prenez le commandement… » (Day of the Dove)
  • Scotty: « Aye, Monsieur ! » (Day of the Dove)
  • Scotty: « Vous êtes magnifique ! » (Day of the Dove)
  • Effet sonore : porte qui s’ouvre.
  • K: « Je ne veux pas vous combattre plus longtemps. (soupir) Je me sens si faible. (confus) Je serais content quand tout ceci sera terminé. » (The Enemy Within)
  • S: « Je suis dur. » (All Our Yesterdays)
  • K: *halètement*
  • S: « Vous n’imaginez pas. » (All Our Yesterdays)
  • Effet sonore : bruit de combat et de claques répétées (A Private Little War)
  • S: « Plus fort ! » (A Private Little War)
  • K: *cri* Effet sonore : battements de coeur sur le moniteur.
  • K: *cri* Effet sonore : battements de coeur s’accélérant sur le moniteur.
  • K: « Que… sommes-nous entrain de nous faire ? » (Day of the Dove)
  • S: « Fascinant. Le résultat du… stress ? » (Day of the Dove)
  • K: « Nous avons déjà été soumis au stress auparavant. » (Day of the Dove)
  • S: « C’est impossible ! Je suis Vulcain. » (All Our Yesterdays)
  • K: « A quoi vous attendiez-vous venant d’une aberration minaudant aux oreilles de démon. Dont le père est un ordinateur, et la mère une encyclopédie ? » (This Side of Paradise)
  • S: « Je me comporte honteusement. J’ai mangé de la chair animal et j’ai aimé cela. » (All Our Yesterdays)
  • K: « Croyez-moi, Mr. Spock, c’était douloureux — de… plus d’une manière. » (The Enemy Within)
  • Scotty: « Oui, Monsieur ! »
  • K: « Journal de bord du Capitaine : complément. J’ai vu une partie de moi-même qu’aucun homme ne devrait voir. » (The Enemy Within)
  • K: « Merci, Mr. Spock. De notre part à tous. » (The Enemy Within)
  • Musique intense et c’est terminé !–

Source : Fanlore

Version Originale :

Star Trek: The Lost Episode is an audiofic by an unknown person or persons. It was aired on « The Dr. Demento Show » beginning in the late 1990s.
« Star Trek: The Lost Episode » is what audio engineers refer to as a « razortape ». It is composed of soundbites from various episodes of Star Trek: The Original Series, edited together to create a « lost episode » in which Captain Kirk and Spock become lovers. Included are soundbites of Scotty seemingly becoming involved in the erotic goings-on.
It was commented on in the January 2000 issue of The K/S Press. « For several years there has been an audio tape circulating through fandom, a compilation of lines and snippets from the episodes put together to form a most fascinating whole. It exists in several different forms, some including Scotty, others excluding him, edited in different ways. We played the tape at the first K/S Press Party at Shore Leave three years ago. »

Transcript:
Opening music of original Star Trek Theme
K: « Captain’s Log: Specimen gathering mission on planet Alpha 177″ (The Enemy Within)
K: « Mr. Spock is much stronger than the ordinary human being. Aroused, his great physical strength could kill, but it’s a risk I’ll have to take. » (This Side of Paradise)
Sound effect: door opening
K: « Something bothering you, Mr. Spock? » (What Are Little Girls Made Of)
S: « May I say that I have not thoroughly enjoyed serving with humans. I find their illogic and foolish emotions a constant irritant. » (Day of the Dove)
K: « Unlike you, we humans are full of unpredictable emotions. » (What Are Little Girls Made Of)
S: « Love, tenderness… » (The Enemy Within)
K: « Yes, yes… »
S: « If I seem insensitive to what you’re going through, Captain, understand, it’s the way I am. » (The Enemy Within)
(romantic music)
K: « Don’t be afraid, here’s my hand, hold on. » (The Enemy Within)
S: « You are beautiful, more beautiful than any dream of beauty I’ve ever known. » (All Our Yesterdays)
K: « What is your point Mr. Spock? » (The Enemy Within)
S: « I love you. I can love you. » (This Side of Paradise)
K: « Kiss me. » (What Are Little Girls Made Of)
Music, uh, swells, and the sound of zipper being unzipped (or zipped) is thrown in.
K: « Are you out of your mind? » (This Side of Paradise)
S: « The prospect appeared quite attractive to you a moment ago. » (All Our Yesterdays)
K: « You don’t really want to hurt me, do you. Put that thing away. » (All Our Yesterdays)
S: « No, I don’t think so. » (This Side of Paradise)
K: « No…I… can’t… » (This Side of Paradise)
S: « …It is painless and quick… » (The Enemy Within)
K: *scream*
S: “Entry made by Second Officer Spock… » (The Enemy Within)
K: *scream*
K: « It’s possible we may have hit the wrong entry point. » (What Are Little Girls Made Of)
S: « Yes, very well, Captain. » (What Are Little Girls Made Of)
K: « Try again. » (Miri)
S: « If it pleases you. » (All Our Yesterdays)
K: « What are you waiting for, hurry! » (All Our Yesterdays)
S: « If you’ll excuse the intrusion, Captain. » (The Enemy Within)
K: *scream*
K: « Bury the hatchet. » (Day of the Dove)
S: « An appropriate choice of terms, Captain. » (Day of the Dove)
K: *scream*
(door swishes open)
Scotty: « Achhh – Keep your Vulcan hands off. Just — keep away! You green blooded half breed! » (Day of the Dove)
K: « Scotty…no, wait! » (Day of the Dove)
Scotty: « Are you alright, Captain? » (The Enemy Within)
K: « S’alright. Just a little dizzy. » (The Enemy Within)
K: « I have to take him back…inside myself. I can’t survive without him. I don’t want to take him back. He’s like an animal, a thoughtless, brutal animal. » (The Enemy Within)
Scotty: « Let me give you a hand. » (The Enemy Within)
Sound effect: zipper being unzipped again
Scotty: « This thing could go anywhere! » (Day of the Dove)
S: « You’ve not yet explained the nature of this thing. » (This Side of Paradise)
Scotty: « She’s a projectile, at warp nine! » (Day of the Dove)
K: « Get below – take command… » (Day of the Dove)
Scotty: « Aye, sir! » (Day of the Dove)
Scotty: « You’re a beauty! » (Day of the Dove)
Sound effect: door opening
K: « I won’t fight you anymore. (sigh) I feel so weak. (garbled) I’ll be glad when this is over. » (The Enemy Within)
S: « I am substantial. » (All Our Yesterdays)
K: *gasps*
S: « You are not imagining this. » (All Our Yesterdays)
Sound effects: sound of scuffle, repeated slaps (A Private Little War)
S: « Harder! » (A Private Little War)
K: *s-c-r-e-a-m* Sound effect: heart rate monitor
K: *scream* Sound effect: heart rate monitor (faster)
K: « What… are we doing to each other? » (Day of the Dove)
S: « Fascinating. The result of…stress? » (Day of the Dove)
K: « We’ve been under stress before. » (Day of the Dove)
S: « This is impossible! I am a Vulcan. » (All Our Yesterdays)
K: « What can you expect from a simpering, devil-eared freak. Whose father was computer, and his mother an encyclopedia? » (This Side of Paradise)
S: « I’m behaving disgracefully. I have eaten animal flesh and I have enjoyed it. » (All Our Yesterdays)
K: « Believe me, Mr. Spock, it was painful — in… more ways than one. » (The Enemy Within)
Scotty: « Aye, sir! »
K: « Captain’s Log: Supplemental. I’ve seen a part of myself no man should ever see. » (The Enemy Within)
K: « Thank you, Mr. Spock. From both of us. » (The Enemy Within)
Music swells up and it’s over!–

0 Comments