Mini-poupées Kirk et Spock

Voici de superbes petites poupées Kirk et Spock confectionnées par Tiniel’ka, une bordelaise au grand coeur. Avec du matériel simple et un peu de jugeote, vous pouvez arriver à ces deux merveilleuses créations, exemplaire unique.

Vous aussi vous rêvez d’avoir des mini-poupées Kirk et Spock ? Ou si vous n’avez pas la chance de vous en faire offrir par une belle-soeur merveilleuse, d’en confectionner vous-même ? Nous mettons également à votre disposition un tutoriel créé par Tiniel’ka pour vous aider dans la création de vos propres figurines. L’exemple utilisé ici est le personnage de Léonard McCoy.

Enjoy !

0 Comments

Les jumeaux de l’apocalypse

Tome 1

 

Tome 2

0 Comments

Bandes dessinées 3

Ces bandes dessinées ont été créées par des membres de deviantart tels que natnattos, athew, Omtn_DNfanzZ, applepie1989, Ayumi lemura, Irvinis…

Traduction : Sam

1 2 3

1 2 3

0 Comments

Galerie gifs hot

0 Comments

Gifs 1

2


2

0 Comments

Gifs 2

1 2

 

 

1 2

 

0 Comments

Spork

Voici une courte audiofiction réalisée avec la voix originale de Zachary Quinto (l’acteur jouant Spock dans les films reboot de la franchise Star Tek), mettant en scène Kirk et Spock faisant l’amour sur la passerelle de commande :

 


Télécharger l’épisode audio


Transcription : 

Spock s’avança en direction du siège du Capitaine. Kirk projeta une main en avant afin de réduire la portée des doigts du vulcain.

« Que faites-vous ? »

Alors qu’il accrocha le regard du vulcain, l’un des sourcils de son premier officier scientifique s’arqua de façon évidente. Il avait choisi de franchir une ligne très dangereuse.

« Je pensais que vous répondriez positivement à une telle proposition », expliqua calmement Spock.

Kirk écarquilla les yeux, incertain sur la manière de réagir. Spock se rapprocha et posa ses doigts sur le visage de Kirk.

Kirk était abasourdi.

Glissant doucement, ses doigts l’évaluèrent, consciemment, avec précision. Spock s’agenouilla et plaça ses mains sur sa poitrine, avant de les faire glisser jusqu’à ses genoux dans un désir écrasant. Ses doigts examinateurs voyagèrent jusqu’à ses cuisses. Après un long moment, il leva le regard vers Kirk.

« Je suis toujours ouvert aux suggestions », déclara Spock. En érection sur le siège de commande, Kirk ne fut pas surpris de s’apercevoir qu’il aimait ça.

« Sucez-moi », fit remarquer Kirk d’une voix plaintive.

Spock ne requit certainement pas de plus amples explications. Inclinant la tête, il commença à sucer son gland. Faisant glisser ses lèvres, de façon répétée, sur toute la longueur de l’objet de son instrumentation. Kirk laissa son corps s’enfoncer un peu plus dans le siège. Contre toute attente, Spock gémissait. Sa langue encerclant la surface avec une légère pression. Les doigts de Kirk s’enfoncèrent dans les accoudoires du siège de commande.

« Mon dieu. »

Un éclat sauvage dans le regard, la tête pendant en arrière, Kirk se vida en une énorme explosion.

« Oui. OUI. »

La lèvre inférieure gonflée, Spock le regarda. Cela était difficile à dire, mais il était possible qu’il soit satisfait.

Spock n’en avait pas fini. Il se leva soudainement.

« Gngngfnferrrrnrrfgggg! »

Kirk fut plus que confus.

« Quoi ? »

Spock fut obligé d’avaler.

« Hors du siège », commanda-t-il.

Ce fut tout ce dont eut besoin Kirk. Il se leva brutalement, stoique, regardant Spock pour rencontrer son regard. Celui-ci fixa un regard profond et empli de frustration sur lui. Tendant la main, il enveloppa le bras droit de Kirk entre ses doigts.

« J’ai besoin », confessa le vulcain.

Kirk acquiesça. Il se pencha, s’offrant lui-même. Spock le pénétra. Une pression. De la chaleur. Les yeux de Kirk papillonnèrent et commençèrent à se lever vers le ciel.

« Oui, oui ! » »

Le vulcain le martela, implacablement. Les gémissements de Kirk augmentant au fur et à mesure que Spock glisser en lui et hors de lui. Spock haleta, la tête rejetée en arrière et les yeux à demi clos. Le torrent de plasma volcanique fermement contenu explosa en un puissant rugissement, le renversant presque en arrière.

La respiration difficile mais régulière, Kirk se rassit sur le siège de commande. Spock s’assit à ses côtés. Ils se fixèrent. Tout était allé si vite. Kirk enlaça Spock et ils s’embrassèrent. Kirk posa finalement la question qui ne pouvait être évitée.

« Que se passe-t-il ? »

« Je vous aime », répondit doucement Spock.

 

Version Originale :

Spock moved toward the command chair. Kirk thrust out a hand to restrain the reaching fingers. “What are you doing?” As he met the Vulcan’s gaze, one of the science officer’s eyebrows rose prominently. He had chosen to cross a very dangerous line. “I thought you’d respond positively to such an offer,” Spock explained calmly. Kirk goggled up at him, unsure how to react. Spock moved closer and placed his fingers against Kirk’s face. Kirk was stunned.

Working his way downward, his fingers appraised, knowingly, precisely. Spock knelt and placed his hands on his chest, driven to his knees by an overwhelming desire. His examining fingers had traveled as far as his thighs. After a long moment he looked up at Kirk. “I am always open to suggestions,” Spock declared. Erect in the command chair, Kirk was not surprised to find that he was enjoying himself. “Suck me,” Kirk opined plaintively.

Spock certainly did not require additional explication. Tilting his head, he began sucking on his cock. His mouth moved, sliding repeatedly along the length of his instrumentation. Kirk let himself slide a little lower in the chair. Unexpectedly, Spock was groaning. His tongue encircled the pressure-sensitive surface. Kirk’s fingers tightened on the arms of the command chair. “Oh god.”

Eyes wild, head lolling, Kirk unloaded a massive burst. “Yes. YES.”

His lower lip swollen, Spock looked up at him. It was difficult to tell, but it was possible that he was pleased.

Spock wasn’t finished. Abruptly he stood up. “Gngngfnferrrrnrrfgggg!” Kirk was more than slightly confused. “What?” Spock was forced to swallow. “Out of the chair,” he commanded. That was all Kirk needed. Abruptly he stood up straight, looking up at him and meeting his gaze. Spock stared back at him, hard and frustrated beyond measure. Reaching out, he wrapped his fingers around Kirk’s upper right arm. “I need,” the Vulcan confessed.

Kirk nodded. Bending over, he readied himself. Spock tore into him. Pressure. Heat. Kirk’s eyes fluttered and started to roll back into his head. “Yes, yes!” The Vulcan pounded him relentlessly. Kirk’s moaning increased exponentially as Spock slid in and out of his ass. Spock gasped, head thrown back and eyes half closed. The torrent of tightly contained tornadic plasma that roared forth nearly sent him toppling backward.

Breathing hard but evenly, Kirk settled back down in the command chair. Spock sat beside him. They locked eyes. It had all happened so fast. Kirk put both arms around him, and they kissed. Kirk finally asked the question that could not be avoided. “What is happening here?” “I love you,” Spock replied softly.

 

Source

0 Comments

The lost Episode

Star Trek : L’épisode égaré

Star Trek : l’épisode égaré est une audiofic créée par une ou plusieurs personnes anonymes. Il a été visionné durant le « Dr. Demento Show » dans le début des années 1990.
Star Trek : l’épisode égaré représente ce que les ingénieurs du son appellent un « razortape ». Il s’agit d’une composition de plusieurs courts extraits provenant de différents épisodes de Star Trek : la série originale, mixés ensemble pour créer un « épisode égaré » dans lequel le Capitaine Kirk et Spock deviennent amants. Sont joints des extraits sonores de Scotty, apparemment impliqué dans ces manigances érotiques.

Cet épisode a été commenté en janvier 2000 sur « The K/S Press » (une revue de lettres écrites par des fans qui dure depuis très longtemps spécialement sur l’univers K/S) : « Depuis plusieurs années, une bande audio circule dans le fandom K/S, une compilation de lignes et de bribes tirées des épisodes de la série, mises ensemble pour former un ensemble fascinant. Elle existe sous différentes formes, certaines incluant Scotty, d’autres l’excluant, et sont montées de différentes manières. Nous avons fait passé la bande durant la première rencontre K/S Press à « Shore Leave », il y a trois ans de cela. »

 

 

 

Télécharger l’épisode audio

 
Voici la transcRiption en français :

  • Musique d’ouverture du thème musical original de Star Trek
  • K (Kirk): « Journal de Bord du Capitaine : Mission de ramassage de spécimens sur la planète Alpha 177″ (The Enemy Within)
  • K: « Mr. Spock est plus fort qu’un être humain ordinaire. Eveillé, son incroyable force physique peut tuer, mais c’est un risque que je dois prendre. » (This Side of Paradise)
  • Effet sonore de porte qui s’ouvre.
  • K: « Quelque chose vous tracasse Mr. Spock ? » (What Are Little Girls Made Of)
  • S (Spock): « Je dirais que je n’ai pas totalement apprécié de servir aux côtés des humains. Je trouve leur émotions stupides et illogiques constamment irritantes. » (Day of the Dove)
  • K: « Contrairement à vous, nous autres humains sommes emplis d’émotions imprévisibles. » (What Are Little Girls Made Of)
  • S: « L’amour, la tendresse … » (The Enemy Within)
  • K: « Oui, oui … »
  • S: « Si je parais insensible à ce que vous traversez, Capitaine, comprenez que c’est ma façon d’être. » (The Enemy Within)
  • (musique romantique)
  • K: « N’ayez pas peur, voici ma main, prenez-la. » (The Enemy Within)
  • S: « Vous êtes magnifique, plus beau que n’importe quel rêve sur la beauté dont j’ai pu rêver. » (All Our Yesterdays)
  • K: « Où voulez-vous en venir Mr. Spock? » (The Enemy Within)
  • S: « Je vous aime. Je peux vous aimer. » (This Side of Paradise)
  • K: « Embrassez-moi. » (What Are Little Girls Made Of)
  • Musique qui, hum, s’intensifie, suivi d’un bruit de fermeture éclair qu’on descend (ou qu’on remonte).
  • K: « Vous avez perdu la tête ? » (This Side of Paradise)
  • S: « Cette perspective vous apparaissez plutôt attirante il y a un instant. » (All Our Yesterdays)
  • K: « Vous ne voulez pas vraiment me faire mal, n’est-ce pas. Eloignez cette chose. » (All Our Yesterdays)
  • S: « Non, je ne pense pas. » (This Side of Paradise)
  • K: « Non…Je… ne peux… » (This Side of Paradise)
  • S: « …C’est rapide et sans douleur… » (The Enemy Within)
  • K: *cri*
  • S: “Entrée effectuée par l’officier en second Spock… » (The Enemy Within)
  • K: *cri*
  • K: « Il est possible que nous soyons passés par le mauvais point d’entrée. » (What Are Little Girls Made Of)
  • S: « Oui, très bien, Capitaine. » (What Are Little Girls Made Of)
  • K: « Essayez encore. » (Miri)
  • S: « Si vous le désirez. » (All Our Yesterdays)
  • K: « Qu’est-ce que vous attendez, vite ! » (All Our Yesterdays)
  • S: « Veuillez excusez mon intrusion, Capitaine. » (The Enemy Within)
  • K: *cri*
  • K: « Enterrez la hache de guerre. » (Day of the Dove)
  • S: « Un choix de termes approprié, Capitaine. » (Day of the Dove)
  • K: *cri*
  • (les portes s’ouvrent)
  • Scotty: « Achhh – Enlevez vos mains vulcaines de là. Juste – Eloignez-les ! Espèce de bâtard au sang vert ! » (Day of the Dove)
  • K: « Scotty…non, attendez ! » (Day of the Dove)
  • Scotty: « Vous allez bien, Capitaine ? » (The Enemy Within)
  • K: « Ca va. Juste un peu étourdi. » (The Enemy Within)
  • K: « Je dois le ramener…à l’intérieur de moi. Je ne peux pas vivre sans lui. Je ne veux pas le reprendre. Il est tel un animal, brute et sans aucune réflexion. » (The Enemy Within)
  • Scotty: « Laissez-moi vous donner la main. » (The Enemy Within)
  • Effet sonore : fermeture éclair qu’on défait encore une fois.
  • Scotty: « Cette chose ne pourra aller nulle part ! » (Day of the Dove)
  • S: « Vous n’avez pas encore expliqué la nature de cette chose. » (This Side of Paradise)
  • Scotty: « C’est un projectile, en distorsion 9 ! » (Day of the Dove)
  • K: « Descendez – prenez le commandement… » (Day of the Dove)
  • Scotty: « Aye, Monsieur ! » (Day of the Dove)
  • Scotty: « Vous êtes magnifique ! » (Day of the Dove)
  • Effet sonore : porte qui s’ouvre.
  • K: « Je ne veux pas vous combattre plus longtemps. (soupir) Je me sens si faible. (confus) Je serais content quand tout ceci sera terminé. » (The Enemy Within)
  • S: « Je suis dur. » (All Our Yesterdays)
  • K: *halètement*
  • S: « Vous n’imaginez pas. » (All Our Yesterdays)
  • Effet sonore : bruit de combat et de claques répétées (A Private Little War)
  • S: « Plus fort ! » (A Private Little War)
  • K: *cri* Effet sonore : battements de coeur sur le moniteur.
  • K: *cri* Effet sonore : battements de coeur s’accélérant sur le moniteur.
  • K: « Que… sommes-nous entrain de nous faire ? » (Day of the Dove)
  • S: « Fascinant. Le résultat du… stress ? » (Day of the Dove)
  • K: « Nous avons déjà été soumis au stress auparavant. » (Day of the Dove)
  • S: « C’est impossible ! Je suis Vulcain. » (All Our Yesterdays)
  • K: « A quoi vous attendiez-vous venant d’une aberration minaudant aux oreilles de démon. Dont le père est un ordinateur, et la mère une encyclopédie ? » (This Side of Paradise)
  • S: « Je me comporte honteusement. J’ai mangé de la chair animal et j’ai aimé cela. » (All Our Yesterdays)
  • K: « Croyez-moi, Mr. Spock, c’était douloureux — de… plus d’une manière. » (The Enemy Within)
  • Scotty: « Oui, Monsieur ! »
  • K: « Journal de bord du Capitaine : complément. J’ai vu une partie de moi-même qu’aucun homme ne devrait voir. » (The Enemy Within)
  • K: « Merci, Mr. Spock. De notre part à tous. » (The Enemy Within)
  • Musique intense et c’est terminé !–

Source : Fanlore

Version Originale :

Star Trek: The Lost Episode is an audiofic by an unknown person or persons. It was aired on « The Dr. Demento Show » beginning in the late 1990s.
« Star Trek: The Lost Episode » is what audio engineers refer to as a « razortape ». It is composed of soundbites from various episodes of Star Trek: The Original Series, edited together to create a « lost episode » in which Captain Kirk and Spock become lovers. Included are soundbites of Scotty seemingly becoming involved in the erotic goings-on.
It was commented on in the January 2000 issue of The K/S Press. « For several years there has been an audio tape circulating through fandom, a compilation of lines and snippets from the episodes put together to form a most fascinating whole. It exists in several different forms, some including Scotty, others excluding him, edited in different ways. We played the tape at the first K/S Press Party at Shore Leave three years ago. »

Transcript:
Opening music of original Star Trek Theme
K: « Captain’s Log: Specimen gathering mission on planet Alpha 177″ (The Enemy Within)
K: « Mr. Spock is much stronger than the ordinary human being. Aroused, his great physical strength could kill, but it’s a risk I’ll have to take. » (This Side of Paradise)
Sound effect: door opening
K: « Something bothering you, Mr. Spock? » (What Are Little Girls Made Of)
S: « May I say that I have not thoroughly enjoyed serving with humans. I find their illogic and foolish emotions a constant irritant. » (Day of the Dove)
K: « Unlike you, we humans are full of unpredictable emotions. » (What Are Little Girls Made Of)
S: « Love, tenderness… » (The Enemy Within)
K: « Yes, yes… »
S: « If I seem insensitive to what you’re going through, Captain, understand, it’s the way I am. » (The Enemy Within)
(romantic music)
K: « Don’t be afraid, here’s my hand, hold on. » (The Enemy Within)
S: « You are beautiful, more beautiful than any dream of beauty I’ve ever known. » (All Our Yesterdays)
K: « What is your point Mr. Spock? » (The Enemy Within)
S: « I love you. I can love you. » (This Side of Paradise)
K: « Kiss me. » (What Are Little Girls Made Of)
Music, uh, swells, and the sound of zipper being unzipped (or zipped) is thrown in.
K: « Are you out of your mind? » (This Side of Paradise)
S: « The prospect appeared quite attractive to you a moment ago. » (All Our Yesterdays)
K: « You don’t really want to hurt me, do you. Put that thing away. » (All Our Yesterdays)
S: « No, I don’t think so. » (This Side of Paradise)
K: « No…I… can’t… » (This Side of Paradise)
S: « …It is painless and quick… » (The Enemy Within)
K: *scream*
S: “Entry made by Second Officer Spock… » (The Enemy Within)
K: *scream*
K: « It’s possible we may have hit the wrong entry point. » (What Are Little Girls Made Of)
S: « Yes, very well, Captain. » (What Are Little Girls Made Of)
K: « Try again. » (Miri)
S: « If it pleases you. » (All Our Yesterdays)
K: « What are you waiting for, hurry! » (All Our Yesterdays)
S: « If you’ll excuse the intrusion, Captain. » (The Enemy Within)
K: *scream*
K: « Bury the hatchet. » (Day of the Dove)
S: « An appropriate choice of terms, Captain. » (Day of the Dove)
K: *scream*
(door swishes open)
Scotty: « Achhh – Keep your Vulcan hands off. Just — keep away! You green blooded half breed! » (Day of the Dove)
K: « Scotty…no, wait! » (Day of the Dove)
Scotty: « Are you alright, Captain? » (The Enemy Within)
K: « S’alright. Just a little dizzy. » (The Enemy Within)
K: « I have to take him back…inside myself. I can’t survive without him. I don’t want to take him back. He’s like an animal, a thoughtless, brutal animal. » (The Enemy Within)
Scotty: « Let me give you a hand. » (The Enemy Within)
Sound effect: zipper being unzipped again
Scotty: « This thing could go anywhere! » (Day of the Dove)
S: « You’ve not yet explained the nature of this thing. » (This Side of Paradise)
Scotty: « She’s a projectile, at warp nine! » (Day of the Dove)
K: « Get below – take command… » (Day of the Dove)
Scotty: « Aye, sir! » (Day of the Dove)
Scotty: « You’re a beauty! » (Day of the Dove)
Sound effect: door opening
K: « I won’t fight you anymore. (sigh) I feel so weak. (garbled) I’ll be glad when this is over. » (The Enemy Within)
S: « I am substantial. » (All Our Yesterdays)
K: *gasps*
S: « You are not imagining this. » (All Our Yesterdays)
Sound effects: sound of scuffle, repeated slaps (A Private Little War)
S: « Harder! » (A Private Little War)
K: *s-c-r-e-a-m* Sound effect: heart rate monitor
K: *scream* Sound effect: heart rate monitor (faster)
K: « What… are we doing to each other? » (Day of the Dove)
S: « Fascinating. The result of…stress? » (Day of the Dove)
K: « We’ve been under stress before. » (Day of the Dove)
S: « This is impossible! I am a Vulcan. » (All Our Yesterdays)
K: « What can you expect from a simpering, devil-eared freak. Whose father was computer, and his mother an encyclopedia? » (This Side of Paradise)
S: « I’m behaving disgracefully. I have eaten animal flesh and I have enjoyed it. » (All Our Yesterdays)
K: « Believe me, Mr. Spock, it was painful — in… more ways than one. » (The Enemy Within)
Scotty: « Aye, sir! »
K: « Captain’s Log: Supplemental. I’ve seen a part of myself no man should ever see. » (The Enemy Within)
K: « Thank you, Mr. Spock. From both of us. » (The Enemy Within)
Music swells up and it’s over!–

0 Comments

Star Trek : The Final Frontier

 

Scène 1

 

2 Comments

Star Trek : The Search of Spock

 

Scène 1


 

Scène 2

 

Scène 3

 

Scène 4

0 Comments