Historique

Une brève histoire sur l’origine du K/S ou Comment le premier fandom slash s’est formé
par Jenna Sinclair

(Traduite par Laurent)

J’ai accumulé les détails suivants à partir de nombreuses sources au cours des dix dernières années. Beaucoup proviennent de l’histoire orale passée à travers une communauté réduite et fermée. (Avant l’avènement d’Internet, le fandom K/S était en effet très privé.) J’ai découvert certaines informations en allant à la Closet Con en Angleterre entre 1995 et 1997. D’autres ont été glanées en lisant les magazines de news et de correspondances « Not Tonight Spock« . Certains ont été écrites puis m’ont été transmises par un ami, « A », qui est également intéressé par la façon dont est apparu cette célébration fascinante de l’amour entre Jim Kirk et Spock. Beaucoup viennent d’un merveilleux catalogue d’histoire K/S, compilé avec amour sur un traitement de texte par un autre fan dévoué, avant que les ordinateurs ne deviennent couramment utilisés.

Toutes erreurs possibles dans la chronologie suivante sont miennes, en revanche. Si vous avez des informations supplémentaires sur le sujet, ou des corrections à faire sur mes conjectures, j’aimerais que vous les adressiez sur JennaSTS@aol.com. Je suis avide de rendre cette histoire informelle du K/S aussi exacte que possible.

D’ailleurs, à moins de recevoir la permission des personnes pour utiliser leur noms, je ne les citerais pas dans cet article, ceci inclut les auteurs d’histoires publiées.

Il semblerait que l’idée du K/S viennent d’Angleterre à la fin des années 60–alors que la série venait d’être annulée aux États-Unis. Le concept de Jim Kirk et Spock s’aimant, et traduisant cette amour en une relation sexuelle fit le tour du Royaume-Uni au sein de petits groupes de fans intéressés pendant plusieurs années silencieuses. L’histoire The Ring of Shoshern a été publié dans le fanzine K/S « Alien Brothers » en 1987, mais l’introduction de cette histoire dans le fanzine à la date de 1975. Mes propres informations, issues d’un mise en relation avec l’auteur, datent cette histoire de plusieurs années auparavant, en 1968, voir un peu avant cela. (Source : échange de mails avec l’auteur, qui se rapporte à la date de son manuscrit original.) « Amok Time », l’épisode qui traite le plus explicitement de la sexualité vulcaine de Spock, a été diffusé aux USA en 1967, donc la K/S est né juste au moment où il lui était possible d’exister.

Il est aussi apparent que d’autres histoires étaient écrites et circulaient en privé au début des années 70. Par exemple, « B » a écrit une série d’histoires qui commence par une amitié proche entre Kirk et Spock ; cette amitié prend finalement une tournure sexuelle. L’auteure confirme qu’elle l’a écrite à partir de la fin des années 60 jusqu’à 1972, à peu près. Certaines de ces histoires furent finalement publiées dans des fanzines britanniques des années 70. L’une d’entre elles, The Last Decade, est republiée dans l’un des fanzines K/S que je co-édite, « Encore« . (Source : correspondance privée avec l’auteure)

L’idée du K/S ne resta pas exclusive au Royaume-Uni. À travers des conversations et des lettres entre amis, le concept ne tarda pas à franchir l’Atlantique et à s’installer également aux États-Unis.

La toute première histoire K/S publiée que je connaisse est A Fragment Out of Time. Elle a été éditée dans « Grup III », qui est sorti en septembre 1974. L’histoire est très courte, imprimé sur deux pages, avec juste une petite illustration pour l’accompagner. Il n’y a pas de nom mentionné dans ce fragment, mais bien une scène de sexe plutôt explicite. Et qui d’autres peuvent être les personnages dans ce fanzine Star Trek ? Le point de vue adopté semble être celui de Spock, et l’histoire débute avec quelqu’un lui disant : « Tais-toi… nous sommes loin de créer un précédent. » (Une amie à moi a remarqué l’ironie de cette phrase qui est la toute première phrase de la toute première histoire K/S publiée ; l’histoire a effectivement créer un précédent qui s’est étendu à des nombreux autres fandoms et qui a affecté de nombreuses vies).

L’indication la plus claire que les personnages en question sont Kirk et Spock est donnée par cette phrase : « Cela s’est développé durant toutes ces années… il n’est pas question d’un concours de circonstances… maintenant, cela semblait inévitable depuis le début. » (Source : « Grup III »)

L’auteure de cette courte, très courte histoire a également écrit un article défendant l’idée du K/S dans « Grup IV », qui a été publié en 1975. L’article s’appelle La boîte de Pandore… encore.

La prochaine histoire K/S publiée n’est pas arrivée avant 1976. Je suppose que de nombreuses discussions ont eu lieu durant ces deux années ! Il est vrai que l’idée même du K/S ait déclenché quelques objections bruyantes au sein de la communauté Star Trek. J’ai toujours pensé qu’il était important que les premiers auteurs de K/S aient fait face à une opposition non négligeable. L’épidémie du SIDA n’était pas encore apparue, mais il en était de même pour une tolérance globale de l’homosexualité auprès du grand public.

En 1976, Gerry Downes, qui était une célèbre écrivain, artiste et éditeur de la série gen « Stardate: Unknown » (« Gen » signifie que l’histoire peut-être lu par tout le monde –si le monde en question est intéressé par Star Trek), a publié le tout premier fanzine K/S. Appelé « Alternative: The Epilog to Orien« , il est toujours disponible à l’achat auprès de JJ Downes, belle-fille de Gerry. Ce fanzine est une présentation rapide de la poésie, l’art et de la prose du concept K/S. L’idée de l’histoire provient de la fiction gen de Gerry, Nebula of Orion, qui a été publié dans son « Stardate: Unknown One ».

En octobre 1976, le fanzine « Warped Space 20 » nous a apporté Shelter (disponible en français ici) de Leslie Fish. L’histoire est probablement la première nouvelle pleinement développée sur le K/S qui s’est trouvée publiée. Dedans, Kirk, Spock et McCoy se retrouvent isolés sur une planète quand leur navette atterrit et explose. Spock reçoit un choc sur la tête qui l’assomme et il est emmené à l’abri dans une grotte opportune. (Les grottes opportunes sont un cliché amusant utilisé par de nombreux auteurs K/S au cours des 20 dernières années) Durant son délire, Spock exprime son profond désir enfoui d’un relation sexuelle avec Kirk. McCoy feint de dormir, et Kirk, confus aux premiers abords, se laisse faire, on suppose volontairement. Mais la question est : Spock s’en souviendra-t-il lorsqu’il reprendra conscience ?

La réponse à la question sera dans Poses (disponible en français ici) de Fish, imprimé dans « Obsc’zine 1″ en 1977. Les deux histoires furent réimprimées ensemble dans le fanzine K/S « Relay #1″, un fanzine anglais.

En septembre 1977, « The Sensuous Vulcan » fut publié avec plusieurs histoire K/S, la plus importante d’entre elles étant Desert Heat. Il s’agit de la fiction qui débute un cycle de quatre histoires par l’auteur. Les deux suivantes, Beyond Setarcos et Night of the Dragon, publiées à l’origine dans l’anthologie K/S « Thrust« , imprimée en 1978. La quatrième histoire, Between Friends qui décrit un acte sexuel entre Kirk, Spock et McCoy, est dans « Obsc’zine 4″. Les quatre histoires sont présentées ensemble dans « Cosmic Collected » (1986).

Dans des articles variés écris à propos des débuts du K/S, certains fanzines gen sont mentionnés comme présentant d’anciennes fictions K/S. J’ai lu la plupart de ces fanzines, et j’en ai conclu que la seule vraie fiction K/S apparaît dans « The Other Side of Paradise #3, Part 2″. Ce fanzine est un fanzine gen populaire qui, pour son troisième numéro en 1978, s’est divisé en deux parties: « The Other Side » and « Paradise ». La première partie possède du contenu adulte, et la fiction la plus importante est Game of Chance. Dedans, l’attraction physique entre Kirk et Spock est imposée de l’extérieur par des aliens.

L’année 1978 a également vu la publication de « Companion », le premier d’une trilogie de fanzine. Il est intéressant en soi de constater que les différentes histoires formant une chronologie consistante font évoluer l’amitié de Kirk et Spock en amour puis en union sexuelle, et chaque fiction est écrite par une auteure différente. Il a fallu beaucoup de coordination ! Le fanzine, et sa suite « Companion 2″ (1980), sont pratiquement des romans avec plusieurs auteurs. Les seuls autres fanzines formés de la même manière, à ma connaissance, sont « The Twenty-Fifth Year », « Starwyck », « Mirror Reflections » et « Bigot, Brother, Bondmate ».

« Thrust », une anthologie K/S sans suite avec une couverture choc très explicite, et « Naked Times 1 » ont également été publié en 1978.

« Thrust » et « Compagnon » sont des présentations si développées du K/S que je trouve cela particulièrement intéressant. Il est évident que les auteurs ont une vision commune de Kirk et Spock ayant une relation charnelle, et pourtant à l’époque où ces fanzines ont été imprimés, très peu d’autres magazines avait été publiés. Il y a sans doute eu beaucoup de discussions entre fans pour développer le K/S jusqu’à ce point..

L’histoire Fragment de « Grup III » est extraordinaire pour moi dans ses détails sexuels explicites. Lorsque Gerry Downes publia le premier fanzine « Alternative » et Leslie Fish écrivit Shelter, elles était clairement en train d’innover. Et les éditeurs de « Companion » et « Thrust » ont établi des standards pour le K/S qui résonnent encore dans la littérature K/S d’aujourd’hui.

CHRONOLOGIE K/S

1974: « A Fragment Out of Time » in Grup III. Première fiction K/S publiée.
1975: « Ring of Shoshern » circule de façon privée en Grande Bretagne. Cette fiction n’a pas été publié avant 1987 dans « Alien Brothers ». Mes informations disent que « Shoshern » circulaient entre les fans avant même 1975, peut-être aussi tôt que 1969 ou 1970.
1976: « Alternative: Epilog to Orion », le premier fanzine K/S, écrit et publié par Gerry Downes.
1976: « Shelter » par Leslie Fish in Warped Space 20.
1977: « Poses » par Leslie Fish in
Obsc’zine 1
1977: « Desert Heat » in The Sensuous Vulcan
1978: Thrust, une anthologie K/S fait par les fans.
1978: Naked Times 1, une anthologie K/S fait par les fans qui finit par avoir 32 numéros.
1978: Companion 1, une fanzine K/S qui présentait essentiellement un roman dont les chapitres étaient écrits par des auteurs différents.
1978: « A Game of Chance » in The Other Side of Paradise #3, Part 2
1979: Alternative: Continuing the Epilog to Orion, un roman par Gerry Downes
1979: Mirrors of the Mind and Flesh
1979: Naked Times 2, une anthologie K/S fait par les fans.
1979: Nightvisions, un roman K/S

Liste non exhaustive des Fanzines K/S existants : ici

Source : Beyond Dreams Press

Retrouver des collections de fanzines en anglais à commander sur ce site tels que les collections : Naked Times, The K/S novels of Alexis Fegan Black, Alexis Fegan Black short stories, Charisma, Darring Attempt, The Prince.

Un mélange des meilleures fanfictions pour les 25 ans du fandom ici.

Un autre réunissant plusieurs fanfictions et nouvelles ici.

Et certains fanzines accessibles sur Ebay ainsi que sur WorthPoint, Beyond Dreams Press et MerryMenPress.

3 Responses

  1. duneline dit :

    merci pour cette historique si instructive!

  2. Rosa dit :

    merci pour cette historique si instructive!
    +1

  3. ettoile dit :

    Je ne m’attendais pas à ça ! Je parle du fait que Kirk/Spock soit le tout premier fandom slash.
    Merci pour cet historique, j’ai appris beaucoup de choses grâce à lui.
    Et merci aussi pour ce merveilleux site !

Leave a Reply

Using Gravatars in the comments - get your own and be recognized!

XHTML: These are some of the tags you can use: <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>